Les 7 grandes régions de Turquie

La riviera turque, ou côte méditerranéenne, baignée de soleil 300 jours par an, 1 673 km de plages de sable fin, bordée au Sud par la Méditerranée et au Nord par la chaîne des Monts Taurus, est l’une des plus belles régions au monde. 
Antalya, paradis terrestre, ville datant de 50 000 av. J.C., regorge de sites antiques. 
À l’Ouest de Finike se trouve Demre, où le Père Noël aurait vécu. 
À l’Est d’Antalya, la Pamphylie, la ville antique de Pergé fondée par les Hittites. Des sites antiques tels que Olympos, Myra, Simena, Patara, Kemer, Aspendos, Perge, Xanthos, Side, Tarse, Antioche parent la région. 
La ville des roses, Isparta, est l’un des plus importants centres de production de parfum de rose. 
Mersin, une ville moderne avec d’innombrables plages de sable et d’extraordinaires boulevards de promenade le long de la côte. Des promenades à vous couper le souffle.

La Méditerranée

La riviera turque, ou côte méditerranéenne, baignée de soleil 300 jours par an, 1 673 km de plages de sable fin, bordée au Sud par la Méditerranée et au Nord par la chaîne des Monts Taurus, est l’une des plus belles régions au monde. Antalya, paradis terrestre, ville datant de 50 000 av. J.C., regorge de sites antiques. À l’Ouest de Finike se trouve Demre, où le Père Noël aurait vécu. À l’Est d’Antalya, la Pamphylie, la ville antique de Pergé fondée par les Hittites. Des sites antiques tels que Olympos, Myra, Simena, Patara, Kemer, Aspendos, Perge, Xanthos, Side, Tarse, Antioche parent la région. La ville des roses, Isparta, est l’un des plus importants centres de production de parfum de rose. Mersin, une ville moderne avec d’innombrables plages de sable et d’extraordinaires boulevards de promenade le long de la côte. Des promenades à vous couper le souffle.
Criques et presqu'îles, 2 873 km de plages outre les sites antiques tels que Karacasu (Aphrodisias), Behramkale (Assos), Bodrum (Halicarnasse), Dalyan (Caunos), Çeşme, Datça (Knidos), Ephèse, la maison de la Vierge Marie, Foça (Phocée) et le lac Bafa. Kușadası, Özdere (Claros), Labranda, Lagina, Marmaris, Pamukkale (Hierapolis), Laodicée, Pergame, Priène, Milet, Didymes, Sardes, Teos se situent dans cette région. Izmir, ou "la Perle de l’Egée", 2ème port d'exportation après Istanbul est l’une des plus belles villes de la région. Kütahya est réputée pour ses faïences et ses monuments d’architecture ottomane. La région est également connue pour ses stations balnéaires telles que Kușadası, Bodrum, Marmaris et Cesme.

La côte égéenne

Criques et presqu’îles, 2 873 km de plages outre les sites antiques tels que Karacasu (Aphrodisias), Behramkale (Assos), Bodrum (Halicarnasse), Dalyan (Caunos), Çeşme, Datça (Knidos), Ephèse, la maison de la Vierge Marie, Foça (Phocée) et le lac Bafa. Kușadası, Özdere (Claros), Labranda, Lagina, Marmaris, Pamukkale (Hierapolis), Laodicée, Pergame, Priène, Milet, Didymes, Sardes, Teos se situent dans cette région. Izmir, ou “la Perle de l’Egée”, 2ème port d’exportation après Istanbul est l’une des plus belles villes de la région. Kütahya est réputée pour ses faïences et ses monuments d’architecture ottomane. La région est également connue pour ses stations balnéaires telles que Kușadası, Bodrum, Marmaris et Cesme.
Cette région est entourée au Nord par la Mer Noire, à l’Est par sa région, au Sud par la région de l’Egée et à l’Ouest par la mer du même nom, la Bulgarie et la Grèce. Elle comprend toute la partie européenne de la Turquie : la Thrace avec Edirne, la 2ème ancienne capitale de l’Empire ottoman, et notamment Istanbul, Bursa, la 1ère ancienne capitale de l’Empire ottoman ainsi que Yalova connue pour ses sources thermales. Une route maritime unique à travers deux continents : l'Asie et l'Europe. Le Bosphore et les Dardanelles relient la Mer de Marmara à la Mer Noire et la Mer Egée. Les sites antiques tels que Troie, situé non loin de la Mer Egée, mentionné pour la première fois par Homère, est au centre de nombreuses légendes. Behramkale (Assos), İznik (Nicée), Kazdağı (le Mont Ida) se trouvent dans la région... Il est possible d’assister à la journée commémorative de l'ANZAC (troupes Australiennes et Néo-Zélandaises) qui est organisée chaque année à Gelibolu (Gallipoli) pour commémorer la bataille de Dardanelles.

Marmara

Cette région est entourée au Nord par la Mer Noire, à l’Est par sa région, au Sud par la région de l’Egée et à l’Ouest par la mer du même nom, la Bulgarie et la Grèce. Elle comprend toute la partie européenne de la Turquie : la Thrace avec Edirne, la 2ème ancienne capitale de l’Empire ottoman, et notamment Istanbul, Bursa, la 1ère ancienne capitale de l’Empire ottoman ainsi que Yalova connue pour ses sources thermales. Une route maritime unique à travers deux continents : l’Asie et l’Europe. Le Bosphore et les Dardanelles relient la Mer de Marmara à la Mer Noire et la Mer Egée. Les sites antiques tels que Troie, situé non loin de la Mer Egée, mentionné pour la première fois par Homère, est au centre de nombreuses légendes. Behramkale (Assos), İznik (Nicée), Kazdağı (le Mont Ida) se trouvent dans la région… Il est possible d’assister à la journée commémorative de l’ANZAC (troupes Australiennes et Néo-Zélandaises) qui est organisée chaque année à Gelibolu (Gallipoli) pour commémorer la bataille de Dardanelles.
Cette région verdoyante concentre la moitié des 7.000 espèces de plantes qui poussent en Turquie. C’est le centre mondial de la production de noisettes et de thé, prépondérant dans la région depuis plus de 64 ans. Grâce à ses plages immenses et ses forêts magnifiques, il est possible de pratiquer diverses activités telles que la chasse et la pêche, le trekking ainsi que le rafting sur la rivière Çoruh. Trabzon, ville fondée au 8ème siècle av. J.C., où se situe le monastère de Sümela, (XIVème siècle) est l’un des monuments les plus importants de la région. La ville de Safranbolu, dépendante du district de Karabük, située dans la région ouest de la Mer Noire en Turquie, est inscrite sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1994. Du XIIIème siècle à l'apparition du chemin de fer au début du XXème siècle, Safranbolu a été un poste caravanier important sur la principale route commerciale entre l'Orient et l'Occident. Sa Vieille Mosquée, ses bains, et la medersa de Süleyman Pacha ont été construits en 1322. À son apogée au XVIIème siècle, son architecture a influencé le développement urbain d'une grande partie de l'Empire ottoman. Les caractéristiques architecturales des bâtiments et le réseau des rues continuent de traduire la valeur universelle exceptionnelle du bien. Safranbolu a préservé son apparence d’origine et ses bâtiments de façon remarquable, et les limites du bien permettent de refléter l’importance du site.

La Mer Noire

Cette région verdoyante concentre la moitié des 7.000 espèces de plantes qui poussent en Turquie. C’est le centre mondial de la production de noisettes et de thé, prépondérant dans la région depuis plus de 64 ans. Grâce à ses plages immenses et ses forêts magnifiques, il est possible de pratiquer diverses activités telles que la chasse et la pêche, le trekking ainsi que le rafting sur la rivière Çoruh. Trabzon, ville fondée au 8ème siècle av. J.C., où se situe le monastère de Sümela, (XIVème siècle) est l’un des monuments les plus importants de la région. La ville de Safranbolu, dépendante du district de Karabük, située dans la région ouest de la Mer Noire en Turquie, est inscrite sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1994. Du XIIIème siècle à l’apparition du chemin de fer au début du XXème siècle, Safranbolu a été un poste caravanier important sur la principale route commerciale entre l’Orient et l’Occident. Sa Vieille Mosquée, ses bains, et la medersa de Süleyman Pacha ont été construits en 1322. À son apogée au XVIIème siècle, son architecture a influencé le développement urbain d’une grande partie de l’Empire ottoman. Les caractéristiques architecturales des bâtiments et le réseau des rues continuent de traduire la valeur universelle exceptionnelle du bien. Safranbolu a préservé son apparence d’origine et ses bâtiments de façon remarquable, et les limites du bien permettent de refléter l’importance du site.
Cette région de Turquie est le berceau des plus anciennes civilisations du monde. Les Hattis, les Hittites, les Phrygiens, les Galates, les Romains, les Byzantins, les Seldjoukides et les Ottomans y ont tous laissé leur empreinte. Ankara, la capitale de la Turquie, se trouve en Anatolie centrale. Le temple d’Auguste datant du 2ème siècle après J.C ainsi que le Mausolée d’Atatürk, appelé Anıtkabir, font partie des immanquables à Ankara. La ville jouit de l’un des musées les plus importants du monde pour sa collection : le Musée des civilisations Anatoliennes, Anadolu Medeniyetleri Müzesi en turc. Il est situé sur le versant sud du château d’Ankara. Ce musée abrite de très riches collections issues des découvertes et des fouilles effectuées en Anatolie. En 1997, il a reçu le titre de « Musée de l’Année d’Europe». Site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la Cappadoce, riche de villages troglodytiques, de villes souterraines, de cheminées de fées et d'églises rupestres, attire tous les ans de plus en plus de visiteurs. Konya, la ville des Derviches Tourneurs, se trouve aussi en Cappadoce. Autre site inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, Hattușaș (Hattousa), capitale des Hittites. Un immanquable.

L'Anatolie centrale

Cette région de Turquie est le berceau des plus anciennes civilisations du monde. Les Hattis, les Hittites, les Phrygiens, les Galates, les Romains, les Byzantins, les Seldjoukides et les Ottomans y ont tous laissé leur empreinte. Ankara, la capitale de la Turquie, se trouve en Anatolie centrale. Le temple d’Auguste datant du 2ème siècle après J.C ainsi que le Mausolée d’Atatürk, appelé Anıtkabir, font partie des immanquables à Ankara. La ville jouit de l’un des musées les plus importants du monde pour sa collection : le Musée des civilisations Anatoliennes, Anadolu Medeniyetleri Müzesi en turc. Il est situé sur le versant sud du château d’Ankara. Ce musée abrite de très riches collections issues des découvertes et des fouilles effectuées en Anatolie. En 1997, il a reçu le titre de « Musée de l’Année d’Europe». Site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la Cappadoce, riche de villages troglodytiques, de villes souterraines, de cheminées de fées et d’églises rupestres, attire tous les ans de plus en plus de visiteurs. Konya, la ville des Derviches Tourneurs, se trouve aussi en Cappadoce. Autre site inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, Hattușaș (Hattousa), capitale des Hittites. Un immanquable.
La partie Est du plateau anatolien comprend le sommet le plus élevé de Turquie, le Mont Ağrı (5 137 m) où serait située l’Arche de Noé. Une région qui est traversée par l’histoire et les religions. Les églises et les monastères byzantins, les mausolées et les caravansérails seldjoukides, les élégantes mosquées et citadelles ottomanes parent de part et d’autre cette belle région. Des lieux uniques : le Mont Ağrı, le lac de Van et la citadelle urartéenne (inscriptions cunéiformes) et l'île d'Akdamar (église du Xème siècle), les bâtiments seldjoukides d'Erzurum, le Palais d'Ishak Pașa sont également situés dans la région. Le site archéologique d’Ani,  inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est la première étape en Anatolie sur la Route de la Soie. À Ani, les vestiges architecturaux religieux, civils et militaires appartenant aux cultures païennes, chrétiennes et musulmanes se hissent encore de nos jours. Les voies d'eau comme le Tigre (Dicle) et l'Euphrate (fırat) constituent un parcours idéal pour le rafting et le canoë. En outre, il est possible de skier dans les stations d'hiver et de faire du trekking dans la région.

L'Anatolie de l'Est

La partie Est du plateau anatolien comprend le sommet le plus élevé de Turquie, le Mont Ağrı (5 137 m) où serait située l’Arche de Noé. Une région qui est traversée par l’histoire et les religions. Les églises et les monastères byzantins, les mausolées et les caravansérails seldjoukides, les élégantes mosquées et citadelles ottomanes parent de part et d’autre cette belle région. Des lieux uniques : le Mont Ağrı, le lac de Van et la citadelle urartéenne (inscriptions cunéiformes) et l’île d’Akdamar (église du Xème siècle), les bâtiments seldjoukides d’Erzurum, le Palais d’Ishak Pașa sont également situés dans la région. Le site archéologique d’Ani, inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est la première étape en Anatolie sur la Route de la Soie. À Ani, les vestiges architecturaux religieux, civils et militaires appartenant aux cultures païennes, chrétiennes et musulmanes se hissent encore de nos jours. Les voies d’eau comme le Tigre (Dicle) et l’Euphrate (fırat) constituent un parcours idéal pour le rafting et le canoë. En outre, il est possible de skier dans les stations d’hiver et de faire du trekking dans la région.
La région est symbolisée par la ville d'Adıyaman avec le Mont Nemrut. Quant à Gaziantep, célèbre pour la richesse de sa tradition culinaire, reconnue par l’UNESCO et faisant partie des villes créatives pour sa gastronomie, elle abrite la ville antique de Zeugma, réputée pour ses mosaïques ornant les planchers des résidences romaines. De nos jours, il est possible d’admirer ces mosaïques dans le musée constitué à cet effet. Karkamıș, fondé à l’endroit où le fleuve Euphrate (Fırat) traverse la frontière turco-syrienne, est un important centre historique. On y trouve également le village de Yesemek, office d’atelier de sculpture à ciel ouvert fondé entre 1200 et 800 av. J.C. Ainsi, la région compte plus de 200 sculptures hittites. Șanlıurfa, où serait né Abraham, est la ville où se trouve le lac aux poissons ainsi que Göbeklitepe, site archéologique des débuts du Néolithique, qui a permis la compréhension de l’histoire de l’humanité et qui figurera certainement parmi les découvertes archéologiques majeures du 21ème siècle. Mardin, ville-musée avec ses maisons historiques, est connue pour sa forteresse (10ème siècle après J.C.), ses mosquées, sa Grande mosquée (12ème siècle), la medersa de Kasımiye (15 ème siècle), ainsi que pour ses ponts.

L'Anatolie du Sud-Est

La région est symbolisée par la ville d’Adıyaman avec le Mont Nemrut. Quant à Gaziantep, célèbre pour la richesse de sa tradition culinaire, reconnue par l’UNESCO et faisant partie des villes créatives pour sa gastronomie, elle abrite la ville antique de Zeugma, réputée pour ses mosaïques ornant les planchers des résidences romaines. De nos jours, il est possible d’admirer ces mosaïques dans le musée constitué à cet effet. Karkamıș, fondé à l’endroit où le fleuve Euphrate (Fırat) traverse la frontière turco-syrienne, est un important centre historique. On y trouve également le village de Yesemek, office d’atelier de sculpture à ciel ouvert fondé entre 1200 et 800 av. J.C. Ainsi, la région compte plus de 200 sculptures hittites. Șanlıurfa, où serait né Abraham, est la ville où se trouve le lac aux poissons ainsi que Göbeklitepe, site archéologique des débuts du Néolithique, qui a permis la compréhension de l’histoire de l’humanité et qui figurera certainement parmi les découvertes archéologiques majeures du 21ème siècle. Mardin, ville-musée avec ses maisons historiques, est connue pour sa forteresse (10ème siècle après J.C.), ses mosquées, sa Grande mosquée (12ème siècle), la medersa de Kasımiye (15 ème siècle), ainsi que pour ses ponts.

Carte des régions de Turquie

geo