Communiqué de presse 

Rumi honoré pour le 747e anniversaire de sa mort lors des cérémonies Seb-i Arus à Konya
 
 
Le 747e anniversaire de la mort de Mevlânâ Celaleddin-i Rumi, qui avec sa tolérance a montré le chemin de l'amour au monde entier en acceptant les gens, quelle que soit leur religion, leur secte et leur race, sera commémoré au cours des cérémonies "Seb-i Arus". En raison de la pandémie mondiale, la première cérémonie a eu lieu le 7 décembre à Konya, où Rûmî a passé la majeure partie de sa vie. La deuxième cérémonie aura lieu le 17 décembre, le tout sans aucune présence physique.

Le poète soufi, Mevlânâ Celaleddin-i Rumi connu dans le monde entier sous le nom de Rûmî, qui a vécu au XIIIe siècle, est considéré comme l'un des plus grands philosophes soufis du monde et il était aimé et respecté de toutes les religions pour ses poèmes et ses écrits religieux qui touchent toute l'humanité. Rûmî avait de nombreux atouts tels que : poète musulman, juriste, érudit islamique, théologien et mystique soufi, mais il était bien plus que cela. Il représentait un mode de vie en soi et croyait en la "véritable essence". Il disait que le reste n'était rien d'autre qu'une image.

Rûmî, dont la porte était ouverte à tous, quelle que soit la race ou la religion, est devenu un symbole d'égalité dans le monde dans tous les sens du terme. Chaque année, des visiteurs du monde entier qui croient en la philosophie de Rûmî participent aux cérémonies organisées à Konya pour commémorer et célébrer Mevlânâ Celaleddin-i Rumi, qui a répandu ce point de vue bienveillant et humaniste à toute l'humanité.

Avec son histoire qui remonte à 7000 avant J.-C., Konya, l'une des principales villes de la région d'Anatolie centrale en Turquie, est devenue "le berceau des civilisations et des religions" ayant abrité de nombreuses civilisations. La ville est connue non seulement pour Rûmî, mais aussi pour sa culture extrêmement riche qui mélange tout cet héritage historique.
 
 
Les cérémonies Seb-i Arus sont devenues
un rituel annuel en Turquie
 
 
Mevlânâ Celaleddin-i Rumi est commémoré à l'occasion de l'anniversaire de sa mort à Seb-i Arus (Nuit de la réunion avec le divin) avec des cérémonies de célébration, chaque année à Konya depuis 1937. Les cérémonies de Seb-i Arus auront lieu cette année pour la 83ème fois avec le soutien du Ministère de la Culture et du Tourisme de la République de Turquie.

Cette année marquera le 747e anniversaire de la mort du mystique, et érudit poète soufi de renommée internationale. En raison de la pandémie mondiale, les cérémonies de Seb-i Arus se déroulent cette année sans participants, la première ayant déjà eu lieu le 7 décembre et la seconde devant avoir lieu le 17 décembre. Les cérémonies seront retransmises en direct sur des plateformes numériques et plusieurs chaînes de télévision.
 
 
L'histoire de Shams-i Tabrizi et Rumi
 
 
A la fois mystique et savant, le poète soufi Mevlânâ Celaleddin-i Rumi grâce à ses études poussées, a largement influencé la pensée et la littérature mystique dans le monde entier. L’histoire raconte que Rumi, qui a toujours été une figure aimée dans le monde islamique, est devenu immensément triste après le départ de son maître Shams-i Tabrizi (Shams de Tabriz) avec qui il avait découvert les profondeurs de la spiritualité. Cette perte a provoqué un grand changement dans son univers intérieur.

Il a tout abandonné et a écrit "Masnavi", qui est reconnu comme le plus grand poème soufi jamais écrit, composé de 25 000 couplets. Pour Rumi, le véritable amour signifiait l’amour d’Allah (Dieu), et la mort était le jour où il s'unissait avec le divin, Allah. C'est pourquoi l'anniversaire de sa mort, le 17 décembre, est connu non pas comme un jour de deuil mais comme un jour de célébration, et les cérémonies Seb-i Arus, qui ont lieu chaque année le 17 décembre, signifient également "La nuit des retrouvailles ou la nuit de noces".
 
 
Quelle est la signification de Seb-i Arus ?
 
 
Seb-i Arus signifie "nuit de noces" en turc. La nuit de noces est connue dans l'ordre Mevlevi comme la nuit où Mevlânâ Celaleddin-i Rumi est mort. Ce dernier considérait sa mort non pas comme une fin mais comme des retrouvailles avec son bien-aimé, Dieu. C’est ainsi que l'anniversaire de sa mort est communément appelé "nuit de noces".

Rumi interprète la mort comme un retour aux origines, un "retour à Allah" du fait que sa source est un trésor divin ; selon lui, la mort n'est pas la disparition du corps, mais le voyage vers Allah. Les cérémonies de commémoration, également appelées "Cérémonies internationales de commémoration de l'anniversaire de la Réunification", connues sous le nom de "Seb-i Arus" pour la population, ont lieu dans la semaine du 17 décembre qui est l'anniversaire de la mort de Rumi. En 2007, l'UNESCO avait déclaré 2007, le 800e anniversaire de Rumi, "Année internationale du Rumi".
 
Pour plus d’informations sur Seb-i Arus nous suivre sur : https://sebiarus.gov.tr/
 
 
Service de la Culture et de l'Information
près l'Ambassade de Turquie à Paris
102 Champs-Elysées - 75008 Paris
 
 
 
Contact Presse : Parker Company 
 Tel : 01 73 09 42 67