NEWSLETTER NOVEMBRE 2020
 
Le Service de la Culture et de l'Information de Turquie en France vous propose ce mois-ci de découvrir certains des 83 biens de la Turquie inscrits sur la liste indicative du patrimoine de l'UNESCO
 
 
Trabzon
 
Le Monastère de Sümela
 
Les vastes ruines du monastère de Sümela, fondé par les Grecs au IVe siècle, s'accrochent de façon improbable à une falaise abrupte, au-dessus des forêts abondantes.

C'est l'un des points forts incontestables de la région de la mer Noire: le monastère de Sümela. Les travaux de restauration continueront jusqu’en 2023 au moins, mais pour de nombreux visiteurs le simple fait de voir l'extérieur depuis le point de vue "Seyir Noktası", sur le parking inférieur, vaut la peine de faire les 40 km de route depuis Trabzon.
 
Au fil des siècles, le monastère de Sümela a subi l'influence de nombreuses civilisations différentes. À l'époque de l'empereur romain d'Orient, il était utilisé comme lieu d'éducation et de cérémonies de couronnement. Pendant la période de l'Empire ottoman, le monastère a également joué un rôle important.
 
 
 
Gaziantep
 
Site archéologique de Zeugma
 
Située à Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie, Zeugma, littéralement "pont" ou "passage" en grec ancien, doit son nom au fait qu'elle était située au principal point de passage ancien sur le fleuve Euphrate.
 
La splendide collection du musée de la mosaïque Zeugma à Gaziantep suffit probablement à elle seule à attirer en Turquie les passionnés d'histoire et de culture ainsi que les historiens de l'art et les archéologues du monde entier. En termes de superficie du musée, ainsi que de la surface des mosaïques exposées, il est le deuxième plus grand de ce type au monde.
 
Les parties préservées de la ville ancienne comprennent l'agora hellénistique, l'agora romaine, deux sanctuaires, le stade, le théâtre, deux bains publics, les structures administratives de la légion romaine, la majorité des quartiers résidentiels, les murs de la ville hellénistique et romaine, et les nécropoles de l'est, du sud et de l'ouest.
 
 
 
Malatya
 
Site archéologique d'Arslantepe
 
Arslantepe se trouve dans la région de l’est de la Turquie, au carrefour des principales civilisations du Proche-Orient à Malatya, à 7 km du centre ville et à 15 km de la rive droite de l'Euphrate.
 
Arslantepe a été fouillé pour la première fois de 1932 à 1939 par l'archéologue français Louis Delaporte. Son nom est dérivé des statues de lion ("Arslan" en turc) qui ont été trouvées sur le site. On sait que le site était habité depuis l'âge du cuivre et est devenu plus tard un site majeur en tant que ville-état néo-hittite.

Les vastes fouilles menées depuis plus de 50 ans par l'Expédition archéologique italienne de l'Université Sapienza de Rome ont mis au jour de riches vestiges. En particulier un vaste et monumental ensemble architectural en briques crues de bâtiments publics reliés entre eux sur environ 2000 mètres carrés, dans un état de conservation exceptionnel, qui constituent le premier exemple de "palais" public, daté de la seconde moitié du 4e millénaire avant JC.
 
 
Elazig
 
Cité historique de Harput
 
Harput est situé à 5 km au nord-est de la ville de Elazığ dans la région de l'Anatolie orientale. La ville historique de Harput était un centre de peuplement construit sur d'importantes routes commerciales (route de la soie).
 
Harput, qui a été établie comme une ville-château abritée sur les rochers et qui s'est étendue au fil du temps, s'est imposée comme une cité de culture et d'art majeure.
 
Pour cette raison, Harput est très riche en termes d'éléments culturels. Elle a pris une place imoportante dans la culture nationale turque avec ses bâtiments historiques, ses coutumes, ses traditions et ses usages, ses cérémonies, ses chants et son folklore, sa médecine populaire, son artisanat traditionnel et ses danses folkloriques qui reflètent l'histoire du Pays.
 
 
Samsun
 
Zones humides et réserve d'oiseaux
du delta de Kizilirmak
 
Le delta de Kizilirmak est le plus grand et le plus important écosystème de zone humide du sud du bassin de la mer Noire, et possède des caractéristiques de flore et de faune exceptionnelles. 
 
Le delta est le lieu le plus important de la zone pour les espèces d'oiseaux en termes d'alimentation, d'abri et de reproduction. Au printemps, les oiseaux qui retournent à leur nid, peuvent se reposer et retrouver leur énergie avant leur difficile voyage. On constate également que des groupes d'oiseaux passent l'hiver dans le delta, en raison de son climat tempéré, de sa nourriture riche et de sa zone abritée.
 
La zone elle a été inscrite en 2016 sur la liste indicative des sites du Patrimoine Mondial. Elle se trouve à 40 km de Samsun.
 
 
Mardin
 
Paysage culturel de Mardin
 
Mardin est une ville enchanteresse qui témoigne d'une richesse culturelle et d'un patrimoine architectural transmis depuis des milliers d'années. Cette ville poétique et intemporelle a été créée par l'esprit délicat des mains du maçon qui a donné forme à ses pierres.

Révélant la ville comme un coffre aux trésors architecturaux, les maisons en pierre dorée, construites avec maîtrise et élégance sur les pentes abruptes, réalisent une harmonie extraordinaire entre le climat, la géographie et l'architecture. Les civilisations et la culture de milliers d'années se reflètent dans les rues en escalier, les petites places et les habitations traditionnelles de la ville.

 
Les traces des premiers établissements dans la région remontent à l'âge néolithique. Assyriens, Perses, Romains, Byzantins, Arabes, Seldjoukides, Mongols, Mamelouks, Karakoyous, Artuklus, Akkonyous, Safevides et Ottomans - tous ces peuples, états et empires ont laissé leur empreinte sur Mardin, la ville des rochers.
 
 
Çanakkale
 
Çanakkale et Gallipoli, zones de batailles de la 1ère Guerre Mondiale
 
Le parc historique national de la péninsule de Gallipoli, créé en 1973 et inscrit sur la liste des parcs nationaux et des zones protégées des Nations unies, couvre 33 000 hectares (330 km2) à l'extrémité sud de la péninsule de Gallipoli, du côté européen des Dardanelles. La péninsule, une mince bande de terre (5 km de large au plus étroit) et longue de 80 km, s'avance dans le nord-ouest de la mer Égée pour former l'extrémité sud-est du continent européen.
 
Le parc comprend les sites des célèbres batailles navales des Dardanelles de la Première Guerre mondiale et des batailles terrestres de la péninsule de Gallipoli. Il abrite un grand nombre de navires coulés, de canons, de tranchées, de forts, de bastions et une myriade d'autres objets liés à la guerre, ainsi que des tombes et des mémoriaux de guerre turcs, australiens, néo-zélandais, anglais et français.
 
 
Service de la Culture et de l'Information
près l'Ambassade de Turquie à Paris
102 Champs-Elysées - 75008 Paris
 
 
 
Contact Presse : Parker Company 
 Tel : 01 73 09 42 67